Le guide de votre bien-être à domicile

Sophrologie

Les différents principes de la sophrologie

yoga

© Vision Images

Sophrologie existentielle, caycedienne ou française, comment distinguer les différentes écoles ?
  1. Le principe de la sophrologie caycedienne selon son auteur, le Professeur Caycedo.
  2. Définition de la sophrologie existentielle et son objectif
  3. La sophrologie française, orientée anti stress

Le principe de la sophrologie caycedienne selon son auteur, le Professeur Caycedo.

Selon le Professeur Alfonso Caycedo, le but de la sophrologie est d’étudier la conscience humaine : son objectif est d’arriver à trouver un équilibre « corps – esprit ». Ce qui nécessite une pratique quotidienne de la sophrologie, qui vise à la paix et à l’harmonie de l’être humain, afin qu’il soit en phase avec lui-même et avec les autres.

Plus concrètement, il ne s’agit pas de nier les difficultés que chaque individu rencontre au cours de son existence quotidienne, à des degrés plus ou moins importants, car elles font, hélas, partie de la vie. Au contraire, la sophrologie doit aider tout être humain à se débarrasser d’une vision négative de sa situation. L’objectif de la sophrologie : dépeindre, si possible avec objectivité, les faits tels qu’ils existent, en mettant en exergue leur côté positif.

Selon le Professeur Caycedo, la sophrologie a pour ambition de rétablir l’équilibre entre les émotions, les pensées et les comportements de tout individu. Ce n’est en effet que de cette façon que celui-ci pourra porter un regard objectif et positif sur son existence et, par conséquent, lui donner un sens.

Le but de la sophrologie caycedienne est d’aider toute personne à prendre conscience d’elle-même, à trouver un remède et à comprendre les maux psychosomatiques dont elle souffre. Le Professeur Caycedo se base sur le potentiel qui existe dans tout être humain : à partir de l’exploitation de ce potentiel, il veut assister ses patients et mettre en valeur leurs capacités personnelles, pour qu’ils reprennent confiance et portent sur eux un regard plus positif. La sophrologie caycedienne passe principalement par un vécu rationnel des émotions.

Définition de la sophrologie existentielle et son objectif

Il existe une variante de la sophrologie qui est appelée « Sophrologie existentielle ». On doit sa conception au Professeur Alphonso Caycedo : elle est basée sur la relaxation du patient. Elle a été conçue en prenant principalement appui sur des pratiques courantes aussi bien en Occident et en Orient, comme l’hypnose, le yoga, le Zen... Son objectif est de permettre au patient d’atteindre une détente corporelle et mentale. Selon le principe même de la sophrologie, le thérapeute amène le patient à mettre de côté provisoirement tout son environnement extérieur. Il va l’aider à se débarrasser consciemment des tensions corporelles qui sont source de problèmes.

Une séance de sophrologie existentielle peut avoir lieu soit individuellement, soit en groupe. Avant de démarrer la séance, le sophrologue donne la parole à chaque patient qui va exprimer ce qu’il attend de la sophrologie et quels sont ses points de blocage. Il exprimera à nouveau en fin de séance ce qu’il a ressenti à l’issue de cette séance, ainsi que ce qu’elle lui a apporté.

Il est à noter qu’en 2003 une association a été créée : elle rassemble les thérapeutes issus et formés par l’école de sophrologie existentielle de Colmar, fidèle bien sûr à la méthode du Professeur Alphonso Caycedo.

La sophrologie française, orientée anti stress

Selon Théodore-Yves Nassé, Psychologue Clinicien Diplômé D'état, professeur en Psychopathologie, le corps et l’inconscient sont indissociables et peuvent expliquer bien des maux comme le stress, l’anxiété, l’angoisse et la dépression.

Théodore-Yves Nassé considère que le stress, « maladie du 21e siècle » est synonyme d’agression pour notre corps, ce qui amène celui-ci à réagir. Il a fait toute une étude de ce « fléau », de ses répercussions sur notre physique et notre psychisme. Selon lui la sophrologie peut traiter ce mal moderne