Le guide de votre bien-être à domicile

Sophrologie

Actualités

La sophrologie pour mieux vivre le deuil

Faire son deuil n’est pas facile mais pour certaines personnes perdre quelqu’un de cher peut vraiment nuire à leur santé physique et mentale. Le deuil est une période où les vivants doivent accepter petit à petit l’absence de l’être perdu dans leurs vies mais en aucun cas l’oublier. Quand le deuil perdure et que cela empêche d’avoir une vie normale, il est préférable de recourir à certaines techniques pour retrouver l’apaisement et surtout arriver à l’acceptation. Une des techniques utilisées pour faciliter le deuil est la sophrologie.

Le deuil se caractérise par cinq étapes :
-Le déni, le choc : la phase qui survient lorsqu’on apprend la perte et que c’est une réalité
-La colère : le sentiment d’en vouloir au monde qui peut aussi se traduire par un sentiment de culpabilité et la phase du questionnement
-Le marchandage : le moment où il y a les négociations mais aussi les chantages
-La dépression : la phase plus ou moins longue du deuil selon la personne. C’est la phase de tristesse, de détresse, de remise en question. Les endeuillés en souffrent dans leurs quotidiens
-L’acceptation : l’endeuillé reprend vie et accepte la perte avec sérénité. La perte est comprise et acceptée. Il a le contrôle sur sa vie et ses émotions même s’il n’a pas oublié la personne disparue

La sophrologie est une technique destinée pour les personnes qui s’attardent trop dans la phase de dépression. Le sophrologue aide le patient à surmonter le deuil avec douceur tout en démontrant de la compassion pour lui. Le rôle du praticien est de faire accepter la perte et l’absence de l’être cher, d’aider à surmonter la dépression et la douleur, de ré apprivoiser le schéma corporel, d’aider à contrôler les émotions, d’aider l’endeuillé à visualiser son futur de façon positive et surtout de vivre dans le présent.

Pour cela, le praticien utilise les techniques de respiration, la visualisation positive et les gestes signaux apparentés à l’image ressource de la personne. Le sophrologue est tenu par le secret professionnel pour une totale confidentialité mais en aucun cas, la sophrologie n’est pas de la psychanalyse.